Trottinettes en libre-service à Paris : la mairie donne quelques jours aux opérateurs pour revoir leur copie

Il y a 2 mois 76

Après plus d'une heure de réunion organisée à l'hôtel de ville jeudi 29 septembre, les représentants de Lime, Dott et Tier Mobility n'ont pas tenté de cacher le "coup de pression" que venaient de leur mettre la mairie de Paris. Ils doivent améliorer leur offre sinon leurs jours sont comptés dans la capitale.

"Nous prendrons notre décision dans grand maximum un mois" – David Belliard, adjoint à la maire de Paris en charge de des Transports et des Mobilités

Lime, Dott et Tier Mobility ont mis chacun 5.000 trottinettes sur le marché parisien depuis septembre 2020, date à laquelle ils ont remporté le premier appel d'offre. Un nouvel appel d'offres pourrait avoir lieu début 2023. Mais la mairie n'est pas du tout encore convaincue de garder les trottinettes en libre-service. "Nous avons besoin de savoir quel est l'impact (écologique, NDLR) de ces mobilités, aujourd'hui c'est un peu opaque, explique David Belliard, adjoint à la maire de Paris en charge des Transports et des Mobilités. Et puis s'il y a des propositions qui peuvent être faites pour empêcher les trottinettes d'aller sur les trottoirs. On sait que c'est le principal souci en termes d'insécurité."

La mairie est agacée de voir sur les réseaux sociaux des vidéos montrant des trottinettes qui filent à toute allure sur les trottoirs, ou mal stationnées, en plein milieu de la voie publique.

Les écologistes ne veulent plus les voir

"L'échange était ferme", reconnait Nicolas Gorce, le directeur général de Dott, qui a joué le rôle de porte-parole pour les trois opérateurs. Des industriels qui ont enchainé les innovations pendant deux ans pour  contraindre leurs utilisateurs à plus de civisme. Il y a encore du travail. "Ils nous ont bien dit qu'il fallait qu'on revienne avec des actions concrètes. Avec des pistes sur l'occupation (de l'espace public, NDLR), de la démonstration de notre intérêt environnementale, et après en termes de sécurité pour les usagers et les non-usagers.

Avant le stop ou encore de la mairie, le sujet pourra être débattu au conseil de Parisà partir du mardi 11 octobre. Les écologistes pourraient prendre la parole. Ils réclament la suppression de ces trottinettes électriques en libre-service.

Hausse des accidents liés aux trottinettes électriques

Concernant les accidents à Paris, ceux recensés par les forces de l'ordre : la préfecture de police de Paris enregistre une hausse de 52% sur la première moitié de l'année 2022 :

155 accidents pour le 1er semestre de 2021 236 accidents  pour le 1er semestre de 2022

Les accidents mortels sont rares. Le dernier recensé à Paris date de juin 2021. En France, voici l'historique des décès liés aux trottinettes électriques (en libre-service ou personnelles) :

22 décès enregistrés en 2021 sept décès enregistrés en 2020 dix décès enregistrés en 2019

Paris est un gros marché pour Lime, Dott et Tier Mobility. Selon un sondage que les trois opérateurs ont commandé à Ipsos, réalisé à la mi-septembre, plus de la moitié des Parisiens affirmaient avoir déjà utilisé une trottinette électrique. Un chiffre qui monte à 82% chez les 18-34 ans.

Lire la Suite de l'Article