Soisic Belin, journaliste, s’est prostituée pendant un an pour enquêter sur les travailleurs du sexe

Il y a 9 mois 6470
Faits diversÎle-de-France & OiseParisEssonneHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-d'OiseVal-de-MarneSeine-et-MarneYvelinesOiseTransports IDFPSGSportsLigue 1 Uber EatsFootballRugbyCyclismeTennisJeux olympiquesJO 2024HippismePolitiquePrésidentielleÉlectionsPouvoir d'achatImmobilierEnvironnementÉconomieConsommationEmploiImpôts Entreprises & start-upRetraitesAutomobileVie de bureauEnquêteSociétéCovid-19SantéSciencesMétéoHigh techSentinellesIntimeInternationalCulture & loisirsSorties IDF & OiseCinémaSériesTélévision & médiasLivresMusiqueEn régionCalvadosCharente-MaritimeEureEure-et-LoirHaute-GaronneLoiretMarnePyrénées-OrientalesSeine-MaritimeBien mangerLe Parisien ÉtudiantOrientationExamensJobs StagesVie étudianteAgenda sortiesNewslettersPodcastsVidéosBiclouCrime storyFood-checkingAnnoncesAnnonces immobilièresOffres d’emploiAvis de décèsAnnonces légalesMarchés publicsDéposer une annonceServicesNos applicationsLe Parisien Le GuideComparateursJeuxCodes promoTéléchargementsBilletterieProgramme TVEnchères publiques

Portrait

Intime

Cette trentenaire parisienne s’est glissée dans la peau d’une escort girl. Deux cents clients et 35 000 euros plus tard, elle a publié un livre sur cette immersion. Une démarche qui lui a valu une violente campagne de cyberharcèlement. Rencontre.

Soisic Belin a été victime d'une violente vague de cyberharcèlement à la sortie de son livre, «Le jour où je suis devenue escort 2.0», en septembre 2021. Elle recevait quotidiennement des insultes et des menaces. LP/Olivier Lejeune

Soisic Belin a été victime d'une violente vague de cyberharcèlement à la sortie de son livre, «Le jour où je suis devenue escort 2.0», en septembre 2021. Elle recevait quotidiennement des insultes et des menaces. LP/Olivier Lejeune

Intime

Lire la Suite de l'Article