Que faire à Paris cet été ? Des idées de sorties en famille

Il y a 2 mois 126

Parce qu'il faut souvent occuper ses enfants durant toute la période estivale ou en attendant le grand départ en vacances, Le Figaro vous propose une vingtaine d'idées de sorties réjouissantes pour toute la famille et pour tous les goûts !

Une journée à la Villette

Cet été, il fait bon vivre au parc de la Villette (19ème) où deux expositions jouent les prolongations pendant les grandes vacances. D'un côté, de nombreux artistes contemporains assiègent les 5 000 mètres carrés de la Grande Halle de la Villette et déposent leurs installations de baudruche sous ses structures métalliques. Complètement insolite, et réalisée sous l'égide du Balloon Museum de Rome, l'expérience « Pop Air » surprend et amuse. Le clou du spectacle, Hypercosmo, l'immense piscine à boules luminescentes du collectif Italian Quiet Ensemble embarque ses spectateurs dans une rêverie féerique. Comme des bulles de savon, un tourbillon de sphères blanches tombe délicatement sur le sol et laisse place à un moment suspendu en famille.

De son côté, la Philharmonie de Paris célèbre l'art de rue avec son expo « Hip-Hop 360 » qui retrace le chemin parcouru par le mouvement hip-hop, issu des quartiers afro-américains new-yorkais, depuis son arrivée en France dans les années 1980. Plus que sur une simple explication historique, l'exposition fonctionne comme une mise en abyme et raconte l'émergence d'une véritable identité hip-hop, fondée sur des expressions fières et plurielles (beatbox, DJ, rap, danse, mode…).

Le soir, la pelouse de la prairie du jardin, attenante aux deux musées, se couvre de chaises longues et de draps à pique-nique puisque, le 20 juillet, reprend le festival de cinéma en plein air de la Villette pour sa 32e édition, élaborée sous le signe de la danse. Les enfants ne sont pas en reste car la programmation inclut plusieurs films jeune ou tout public. Le samedi 23 juillet, le classique de Disney, Les Aristochats (Wolfgang Reitherman, 1971, 1h19) est projeté à 22h30. Le vendredi 29 juillet, les aventures du jeune danseur impétueux Billy Eliott (Stephen Daldry, 2000, 1h52) sont à découvrir sur écran géant dès 22h15.

« Pop Air », jusqu'au 21 août dans la Grande Halle de la Villette (Paris 19e).

« Hip-Hop 360 » jusqu'au 24 juillet à la Philharmonie de Paris (Paris 19e).

« Alors on danse, festival de cinéma en plein air » du 20 juillet au 21 août - du mercredi au dimanche, accès à la pelouse à partir de 19h - à La Villette, prairie du triangle (Paris 19e). Gratuit.

Rester près de l'eau

Festival l'Été du Canal (Paris 19e et Seine-Saint-Denis). Arthur Crestani

En prévision des temps chauds, plusieurs évènements privilégient les sources de fraîcheur et d'humidité, rendant idéales les sorties en famille en plein air cet été. À partir du 9 juillet, le festival l'Été du Canal, organisé par Seine-Saint-Denis Tourisme, fête son quinzième anniversaire. Au programme, le long des canaux, depuis le bassin de la Villette et jusqu'à la boucle Nord-de-Seine, de nombreuses animations culturelles (spectacles, ateliers créatifs), sportives (bases nautiques) et festives (concerts flottants) comblent les désirs de vacances des petits comme des grands franciliens. Avec, en point d'orgue, le long du canal de l'Ourcq, le passage d'une navette fluviale qui rejoint les différentes plages où ont lieu les activités. Son tarif défie toute concurrence : 1€ le samedi, 2€ le dimanche, gratuit pour les enfants, dans la limite de 2 enfants par adulte.

Un autre point d'eau vous attend au Jardin d'Acclimatation qui embrasse pleinement pour les vacances sa vocation d'oasis fraîche aux portes de Paris. Brumisateurs, pulvérisations et jets d'eau animent la célèbre pataugeoire du jardin, ouverte tout l'été. Alors que les plus jeunes y barbotent tranquillement, les parents se prélassent non loin, allongés sur des chaises longues à rayures mises à leur disposition. Les esprits se rafraîchissent dans ce refuge de verdure à l'entrée du Bois-de-Boulogne. Balançoires, araignées à grimper, et toboggans couvrent le jardin, proposant ainsi une expérience de divertissement complète à destination des familles.

En soirée, les Grandes Eaux Nocturnes du Château de Versailles illuminent les lieux somptueux du château et de ses jardins dessinés sous le règne de Louis XIV. Chaque samedi soir, des visiteurs flânent sur les terrains du Roi Soleil et assistent à une programmation intense où se mêlent spectacle pyrotechnique, danses baroques et cadences endiablées. Deux heures trente de déambulation attendent les promeneurs noctambules qui s'enfoncent sur le domaine royal au son des musiques du XVIIe siècle. De la fontaine de Latone au bassin du Miroir en passant par le bosquet des Bains d'Apollon, le spectacle itinérant hypnotise tous les membres de la famille. Sans oublier, cette année, deux soirées exceptionnelles qui viennent pimenter le programme versaillais : les Nocturnes de feu, le lundi 15 août et les Nocturnes Electro, le samedi 24 septembre.

« L'été du canal », du 9 juillet au 14 août, tous les week-ends, canaux de l'Ourcq et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis 93 - Paris 19e).

La navette fluviale navigue tous les week-ends (du 9 juillet au 14 août) de 14h à 21h. Embarcations au Parc de la Villette, à Pantin, à Bobigny et à Noisy-le-Sec/Bondy. Départ toutes les 40min environ.

« La pataugeoire du jardin », tout l'été au Jardin d'Acclimatation, Bois-de-Boulogne (Paris 16e).

« Les Grandes Eaux Nocturnes », jusqu'au 17 septembre, chaque samedi de 20h30 à 23h05 dans les jardins du Château de Versailles (78).

RÉSERVEZ VOTRE PLACE AVEC LE FIGARO

Se mettre à la fraîche dans une exposition

Vue de l'exposition numérique Kandinsky l'odyssée de l'abstrait à l'Atelier des lumières (Paris 11e). Culturespaces Eric Spiller

En cas de grosse chaleur mais aussi en cas d'averse, les musées et lieux d'exposition parisiens proposent toujours une alternative en or pour découvrir et apprendre. Cet été la programmation est riche entre visites interactives, historiques et ludiques.
Installé dans une ancienne fonderie du XIXe siècle, l'Atelier des lumières voit le jour en 2018 pour devenir un centre artistique numérique. À l’aide de puissants projecteurs et d'enceinte, chaque nouvelle exposition numérique plonge le visiteur dans une expérience immersive. Cette année deux maîtres de la peinture sont mis à l'honneur : Cézanne en programme long et Kandinsky en programme court. Deux avant-gardistes qui ont su remettre en question le traitement de la forme et de la couleur en peinture. De quoi scotcher les plus grands qui découvrent une œuvre au plus près et immerger les plus petits dans une infinité de formes, de couleurs et de sons. Un premier pas vers l'œuvre de ces artistes avant d'aller voir leurs tableaux « en vrai » dans le musée de l'Orangerie ou au centre Pompidou.

À l'est toute, avec l'exposition passionnante « L'Arc et le sabre » consacrée à la figure du samouraï. On découvre dans cette exposition que ces « chevaliers japonais » placés au sommet de la hiérarchie sociale ne sont pas de simples soldats mais aussi des lettrés. Ils ont nourri une fascination, une production culturelle théâtrale dans le théâtre Nô, Bunraku et Kabuki qui se s'ont beaucoup inspirés de la figure du samouraï, littéraire avec l'histoire des 47 rônins ou encore graphique avec des estampes à admirer au sein du musée Guimet. Le tout est agrémenté d'éléments d'armures, de photographies et d'objets d'art.

À la suite d'une visite au Muséum national d'Histoire naturelle, Céline du Chéné créé la série de chroniques « Pas si bêtes » diffusée l'été 2016 et 2020 sur France Culture (elle est toujours disponible en replay sur le site ) et réalisée par Laurent Paulré. Grâce à une collaboration avec la sonothèque MNHN elle s'attache à ausculter les bruits produits par nos amis les bêtes. On apprend grâce à celle-ci que la coquille Saint-Jacques éternue, que l'élan est capable de produire un véritable récital pour séduire une femelle, ou encore que le manchot produit un son qui lui est propre et unique lui permettant d'être reconnaissable au milieu de sa colonie. La chronique donne cette année lieu à une exposition à la maison de la radio dont le parcours sonore est accompagné de 30 animaux géants réalisés au pochoir par Gérard Lo Monaco. Une belle façon de faire découvrir aux plus petits la biodiversité par le son.

« Cézanne, lumières de Provence » et « Kandinsky, l'odyssée de l'abstrait » jusqu'au 2 janvier 2023 à l'Atelier des lumières (Paris 11e).

« L'Arc et le sabre » jusqu'au 29 août au Musée national des arts asiatiques-Guimet (Paris 16e).

« Pas si bêtes », jusqu'au 11 septembre à la Maison de la radio (Paris 16e), en accès libre.

Passer l'été en musique

Un concert estival dans un kiosque parisien. Sonia Yassa / Ville de Paris

Concerts en plein air, activités, spectacles et visites musicales, les occasions ne manquent pas cet été pour vivre la musique à Paris.
Vous passez souvent devant, ils ont pu vous abriter le temps d'une averse ou être le refuge des jeux de vos enfants, les kiosques parisiens, s'animent grâce à des activités et évènements du projet « Kiosques en fête ». On pourra par exemple assister au récital de piano « Chopin au jardin » le samedi 9 juillet de 17h à 18h au Kiosque du parc Montsouris (14e), participer à un concert promenade « Les productions chez nous » le dimanche 10 juillet de 16h à 17h au kiosque du square Carpeaux (18e), voir le spectacle jeune public « Passage d'où viens-tu » vendredi 12 août de 17h à 17h45 au Théâtre de plein air du Parc de Choisy (13e), ou enfin participer à un bal swing organisé par la compagnie Shake That Swing le samedi 20 août de 14h30 à 18h30 au Kiosque du square d'Anvers (9e).

Envie de faire découvrir à votre famille les basiques de la musique ? En juillet, « L'été en Seine » se propose de faire vivre tous les styles musicaux avec la diffusion sur écran géant en plein air de concerts de légende, films musicaux intemporels ou encore de grands classiques de l'opéras à voir depuis un transat. Nostalgique de l'époque «1, 2, 3 Soleils » avec Faudel, Rachid Taha et Khaled ? Le concert de Bercy en 1998 sera diffusé le 23 juillet quand celui des Doors « Live at the Hollywood Bowl » se jouera le 25 juillet. Les 17 et 18 juillet c'est le cinéma qui fait son entrée avec le merveilleux Buena Vista Social Club de Wim Wenders qui retrace l'ascension du groupe cubain et de son regretté chanteur Ibrahim Ferrer et Whiplash de Damien Chazelle sur l'entrée d'un jeune batteur en école de musique. Enfin, les 13 et 15 juillet sera diffusé un opéra-ballet.
Être attentifs aux sons qui nous entourent, apprendre à les accueillir et à les identifier, prendre conscience de la portée de sa voix et de celle des autres… La Philharmonie des enfants qui a ouvert il y a moins d'un an aborde toutes ces problématiques dans un espace de 1000m2 dédié à l'exploration du son par les enfants. À travers cinq univers et 32 installations très interactives les 4-10 ans découvrent les possibilités infinies de leur propre corps. Dans une scénographie pensée par Constance Guisset et grâce aux artistes associés (Babx, Brecht Evens, Pierrick Sorin…) les notions de langage, de chant et de musique prennent vie dans les oreilles des plus petits.

« Kiosques en fête saison 2022 » jusqu'en décembre dans de nombreux kiosques parisiens. Gratuit et libre d'accès. 

« L'été en Seine », en juillet à la Seine musicale (Boulogne-Billancourt 92).

"La Philharmonie des enfants", à la Philharmonie de paris (Paris 19e).

Participer à des ateliers enfants

Jardin d'été du Quai Branly (Paris 7e) Branly

Pendant les grandes vacances, de nombreux musées font la part belle aux ateliers pour enfants et/ou à vivre en famille. À partir du 3 juillet, le Jardin d'Été imaginé par le musée du quai Branly réapparaît dans son écrin verdoyant, le temps d'une longue pause estivale. Conçue autour des thèmes de la nature, de l'environnement et du vivant, une ribambelle d'activités ludiques invite les plus jeunes à s'initier à de nouvelles pratiques (jardinage, kokédama japonais, potager urbain) et les sensibilise à la biodiversité d'ici et d'ailleurs (balades vertes, lectures animées, mini-théâtre). Spectacles et concerts ponctuent la programmation, le samedi 23 et le dimanche 24 juillet (à16h), la création ! du collectif guinéen Circus Baobab attise notre curiosité. Les danseurs et acrobates qui peuplent la jeune troupe y font se rencontrer tradition africaine et nouvelles écritures du cirque contemporain.

Cela fait déjà un an que l'espace annexe les Étincelles du Palais de la Découverte existe et propose, au sein de sa structure écoresponsable en bois, à deux pas du parc André Citroën dans le 15e arrondissement, une alléchante offre familiale. Dédiées à l'exploration des domaines scientifiques (chimie et géosciences, physique, informatique, sciences de la vie, mathématiques et astronomie), les Étincelles accueillent les génies de demain (dès 6 ans). Ils choisissent parmi une cinquantaine de médiations aux thématiques déclinables, appelés exposés (4€ - 1h), tels que la « promenade géologique sur mars » ou l'atelier « espèces d'insectes ». Le lieu abrite également un planétarium permettant aux familles de voyager, lors de sessions commentées en direct, au cœur de la galaxie.

Au Palais de la Porte Dorée, la terrasse éphémère Poisson Lune est de nouveau de sortie et n'oublie absolument pas de convier les plus jeunes à son festif calendrier. Tous les samedis après-midi, de nouvelles activités sont à découvrir : le 9 juillet, un atelier de découverte du graff ou le 4 septembre, une authentique kermesse. Les accompagnants sirotent un verre soigneusement élu parmi les différents stands et laissent, plus tard, le DJ set du Poisson Lune apaiser leur fin de journée.

« Jardin d'Été », du 3 juillet au 28 août, au Musée du quai Branly – Jacques Chirac (Paris 7e). Gratuit.

« Les étincelles du Palais de la Découverte », du mardi au dimanche pendant les vacances scolaires, au Jardin Caroline Aigle (Paris 15e).

« Poisson Lune », jusqu'au 2 octobre, au Palais de la Porte Dorée (Paris 12e).

Voyager en Egypte en restant à Paris

Trois expositions parisiennes vous emmènent en Égypte antique cet été. Pour les plus grands elles sont l'occasion de s'informer sur les merveilles qu'a à offrir l'Égypte pour les plus petits de développer leur imaginaire et leur curiosité.
C'est dans ce qui est aujourd'hui le nord du Soudan qu'au VIIIème siècle av. JC est créé un royaume aux ambitions débordantes. Ils seront appelés les souverains kouchites de la période napatéenne et iront jusqu'à dominer les territoires égyptiens. De cette période prolifique mise en lumière pour la première fois en France est née une riche production artistique exposée au Louvre dont les pièces viennent des musées de Khartoum, Berlin, Londres ou New York. Stèles gravées, sphinx sculptés et dieux majestueux peuplent l'exposition « Pharaon des deux terres » à voir absolument avec vos petits archéologues en herbe qui se rêvent en train de faire des fouilles en Égypte.

C'est lui qui a donné à l'égyptologie ses lettres de noblesse, qui a suscité un vif intérêt pour l'Égypte et ses trésors au XIXe siècle et surtout qui a proposé un système d'analyse des hiéroglyphes permettant à une écriture dont la compréhension s'était totalement perdue depuis des siècles de reprendre vie. Le travail de Jean-François Champollion (1790-1832) est vaste et les 350 pièces à découvrir dans l'exposition « L'aventure Champollion » en attestent. On trouve parmi celles-ci les impressionnantes notes et dessins laissés par Champollion lui-même histoire de se glisser dans la tête de ce grand chercheur qui inventa l'égyptologie.

Il ne s'agit là pas d'une exposition au sens propre que propose l'IMA, mais plutôt d'une expérience immersive (dès 10 ans) sur les traces du roi Kheops. Plus grande pyramide de Gizeh en Égypte, cet édifice serait le tombeau du roi construit sous la IVe dynastie. Armés de masques de réalité virtuelle, les visiteurs pénètrent à l'intérieur du monument de pierre pour découvrir les différentes chambres funéraires mais aussi les rituels liés au défunt. Quelques libertés prises avec la réalité permettent aux explorateurs d'une journée de vivre au plus près la reconstitution de ce site antique.

« Pharaon des deux terres », jusqu'au 25 juillet, au Musée du Louvre (Paris 1er) .

« L'aventure Champollion », jusqu'au 24 juillet, à la BNF François Mitterrand Galerie 2 (Paris 13e).

« L'horizon de Kheops, un voyage en Égypte ancienne », jusqu'au 2 octobre à l'Institut du Monde Arabe, (Paris 5e).

Lire la Suite de l'Article