Napolitaine, romaine, frite, vapeur: la pizza sous toutes ses formes

Il y a 4 mois 108

Réservé aux abonnés

L’agatissima (crème de tomates jaunes, burrata, roquette et basilic), chez Agata (6e). Fabrizio Verretthia

La célèbre spécialité transalpine ne se résume pas à l’affrontement entre les versions napolitaines et romaines. On la déguste désormais aussi, sous différentes formes. La preuve dans ces six nouvelles adresses.

Napolitaine: Agata

Le lieu. Depuis quelques années, la pizza napolitaine, reconnaissable à sa pâte élastique et à ses bords épais (le cornicione), explose dans la capitale, qui héberge désormais des adresses de qualité un peu partout. À l’image d’Agata, mitonnée par quatre associés (dont deux anciens d’Iovine’s), et qui a le double avantage d’être idéalement placée au cœur de Saint-Germain-des-Prés (avec terrasse de 30 couverts, s’il vous plaît!) et d’afficher un décor coquet surfant sur l’imaginaire méditerranéen chic (terre cuite, céramiques siciliennes…).

La pizza. Imaginée par Gennaro Esposito, pizzaïolo originaire de Naples, elle arbore une pâte fidèle à la tradition campanienne et se décline en 15 recettes garnies d’ingrédients en provenance de la Botte, moitié classiques (margherita, marinara…), moitié créatives, à l’image de la cinque sensi, une blanche gourmande bardée de stracciatella, guanciale, fondue de pecorino, noisettes du Piémont, rafraîchie par des zestes de citron, de la roquette et du basilic

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Lire la Suite de l'Article