Handball : le Covid-19 a plombé les chances du PSG contre Barcelone

Il y a 1 année 282

Par Romain Baheux, envoyé spécial à Cologne (Allemagne) 

Le

28 décembre 2020 à 22h01

Cologne était déjà suffisamment plombée par l'humidité hivernale et les mesures sanitaires pour ne pas en rajouter. Mais quelques heures après avoir posé le pied dans l'ouest de l'Allemagne dimanche, les Parisiens ont pris en pleine tête une mauvaise nouvelle : l'annonce du test positif au Covid-19 de leur pivot danois Henrik Toft Hansen, membre de la délégation du PSG Handball dans ce Final Four.

Lourd pour une équipe déjà diminuée par un premier cas de de Covid-19 annoncé le même jour : celui du Néerlandais Luc Steins, joker médical de Nikola Karabatic, contraint de rester dans la capitale. La situation a surtout contraint les organisateurs à effectuer de nouveaux tests, pendant que Toft Hansen était isolé et placé en quarantaine, sur l'ensemble des joueurs et du staff du club de la capitale lundi matin pour leur autoriser à rejoindre les autres équipes à la Lanxess Arena.

«Ce Covid a fait mal cette saison»

« Ce Covid a fait mal cette saison et ça a encore été le cas aujourd'hui », déplore Nedim Remili, arrière droit qui a passé la demi-finale contre Barcelone au poste de demi-centre pour pallier l'absence de… Steins. « C'est difficile de combler l'absence d'Henrik, peste l'entraîneur du PSG Raul Gonzalez, qui n'a pu mettre que 14 joueurs sur la feuille de match contre 16 côté catalan. Ces différents forfaits ont joué sur notre système de jeu et notre match. »

« Il ne faut pas se cacher derrière ça, ce sont les aléas du moment, philosophe l'ailier Dylan Nahi, meilleur buteur de son équipe (9 réalisations). C'est comme ça, on reviendra plus fort. » Et sans autant de tuiles de dernière minute ?

Lire la Suite de l'Article