En Île-de-France, les campings ne veulent plus être de simples «lieux de passage» pour les touristes

Il y a 1 mois 51

Seuls 4% des vacanciers déclarent se loger en camping durant leur séjour en région parisienne. Ces lieux d’accueil, qui ne font pas le plein, s’organisent pour les attirer... et les faire rester ! Et ne pas seulement servir de base arrière pour visiter Paris ou Disneyland. Exemple à Neuilly-sur-Marne en Seine-Saint-Denis.

Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), dimanche 24 juillet. Le camping les Rives-de-Paris a rouvert ses portes en juin, après dix mois de travaux. L'objectif est de faire venir davantage de familles. LP/Elsa Marnette

Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), dimanche 24 juillet. Le camping les Rives-de-Paris a rouvert ses portes en juin, après dix mois de travaux. L'objectif est de faire venir davantage de familles. LP/Elsa Marnette

Par Elsa Marnette 

Les rayons du soleil jouent dans les hauteurs des arbres du camping de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis). Vers 19 heures, ce samedi de fin juillet, de rares enfants tournent à vélo parmi les camping-cars et les quelques tentes plantées sur l’herbe. Personne sur le terrain de pétanque ni autour des planchas mises à disposition.

Dans la rubrique

Seine-Saint-Denis

Lire la Suite de l'Article