Découvrir à la Backslash Gallery, dans le haut-Marais, les toiles inspirées du hip-hop de l’artiste afro-américain Fahamu Pecou

Il y a 3 mois 77

Réservé aux abonnés

Soul Makossa, 2021, Acrylique sur toile, Fahamu Pecou. Backslash Gallery

Il incarne une nouvelle génération d’artistes afro-américains qui mènent une réflexion sur la «splendeur de l’âme noire» et l’héritage ancestral des cultures africaines

La hip-hop culture de Fahamu Pecou à la Back-slash Gallery dans le haut Marais. Avec un talent naturel pour figurer le rythme du corps en mouvement - il peint en écoutant du hip-hop, de la soul et du jazz - Fahamu Pecou incarne une nouvelle génération d’artistes afro-américains urbains, qui mènent une réflexion sur la «splendeur de l’âme noire» et l’héritage ancestral des cultures africaines. On n’avait pas revu son travail depuis trois ans sur les cimaises de la galerie de Delphine Guillaud, installée entre République et Arts-et-Métiers, quartier en pleine ébullition créative. L’artiste de 47 ans, né à New York et installé à Atlanta, qui observe avec justesse les rites de la jeunesse afro-américaine, à travers coiffures et apparats rend ici hommage à l’héritage musical. Dans cette nouvelle série de peintures et dessins sur fond jaune, bleu, vert ou rouge, Pecou met en scène des personnages hauts en couleur, qui ont marqué la culture noire américaine, tels Rosa Parks et Frederick Douglass…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Découvrir à la Backslash Gallery, dans le haut-Marais, les toiles inspirées du hip-hop de l’artiste afro-américain Fahamu Pecou

S'ABONNER

S'abonner

Lire la Suite de l'Article