Dans les secrets du Parc des Princes : bienvenue chez les VIP

Il y a 1 année 315

Au Parc des Princes, les places sont chères, au parking comme dans le carré présidentiel (dans une configuration hors Covid, évidemment). Sous la tribune Borelli, à quelques mètres des vestiaires, seules 44 places sont disponibles. La moitié pour les joueurs et le staff, dans un premier espace, l'autre pour les dirigeants ou invités. L'ancien président Nicolas Sarkozy y a ses habitudes, alors qu'il militait en 2012 pour un déménagement au stade de France notamment pour se garer plus facilement. Les invités de marque se font déposer dans cet endroit assez impersonnel.

Le parking et l’entrée VIP se trouvent au sous-sol./LP/Jean-Baptiste Quentin Le parking et l’entrée VIP se trouvent au sous-sol./LP/Jean-Baptiste Quentin  

« Les stars qui viennent au Parc sans entrer par le tapis rouge passent par ici, raconte Augustin Masurel, responsable du site pour la Société d'exploitation Sports Evénements (SESE, filiale du PSG). C'est un peu bas de plafond, donc Michael Jordan devait se baisser. » Beyoncé, Jay Z ou Leonardo DiCaprio ont aussi emprunté cet accès, plus discret que l'entrée publique qui débouche sur l'atrium, un grand espace où résonnent habituellement des notes de piano et les talons d'une cohorte d'hôtesses pour accueillir les spectateurs. Même si on reste loin de cette ambiance, la rénovation de l'été dernier a permis d'ajouter un peu de faste et de couleur à l'entrée VIP « discrète » où les câbles étaient encore apparents ces dernières années.

28 000 euros par an pour s'abonner au salon «La Galerie»

Les joueurs, eux aussi, passent par cette zone. Les bus des équipes s'arrêtent quelques dizaines de mètres plus haut et les équipes terminent à pied. Détail amusant, les bus doivent entrer dans l'enceinte en marche arrière du fait de l'étroitesse des lieux. Ce que certains superstitieux apprécient peu.

En face de l'entrée des joueurs, le vestiaire visiteurs; à gauche, celui du PSG, via le couloir qui conduit à la pelouse. Pour les invités de Nasser Al-Khelaïfi, il faut remonter quelques marches et passer par l'atrium où trône une réplique de la Coupe des Coupes, avant de rejoindre le très chic salon présidentiel. Le carré n'est accessible que sur invitation, pour les officiels et les invités de marque.

Le salon «La Galerie» peut accueillir 71 personnes./LP/Jean-Baptiste Quentin Le salon «La Galerie» peut accueillir 71 personnes./LP/Jean-Baptiste Quentin  

D'autres salons sont presque aussi exclusifs. Le dernier né d'entre eux, « La Galerie » peut accueillir 71 personnes. La déco design et la fausse cheminée apportent du cachet, tout comme les éclairages indirects et le bar à la façade en pierre. L'atout majeur de cet espace est sa glace sans tain, à moins d'un mètre des joueurs à leur entrée sur le terrain ou à leur retour au vestiaire, qui a inspiré le nom de l'espace. « On cherchait de nouveaux espaces à aménager et on a repris la salle d'échauffement des visiteurs qui n'était pas aménagée et le bureau des délégués », explique Augustin Masurel. Ensuite, les convives assistent à la rencontre au premier rang, sur les sièges en cuir rouge situé à droite du banc du PSG et juste en dessous du carré. Une prestation qui a un coût : 28 000 euros hors taxe par an, l'abonnement le plus élevé du Parc, et de loin.

Le salon «SO/Bar» où l’ambiance est plus festive les soirs de matchs./LP/Jean-Baptiste Quentin Le salon «SO/Bar» où l’ambiance est plus festive les soirs de matchs./LP/Jean-Baptiste Quentin  

Six étages plus haut, au-dessus de la tribune de presse, l'ambiance est moins spécialiste et plus festive au « SO/Bar ». L'espace auparavant nommé « DS Skybar » bénéficie d'un naming et de codes rappelant la chaîne Sofitel, dans le cadre du contrat avec Accor. Ici, pas de place assise, on regarde le match en buvant une coupe de champagne et en grignotant. L'après-match se transforme en soirée festive avec DJ et cocktails pour les 140 invités, parfois jusque tard dans la nuit, et le lieu est aussi loué dans le cadre de séminaires. « On a hâte de voir ces endroits à nouveau occupés », soupirait encore un salarié du club lors de PSG-Lorient, à la sortie d'espaces VIP fantômes figés dans le temps.

Les 5 épisodes de notre série

1. Bienvenue chez les VIP

2. Au cœur des coursives.

3. Le stade côté jardin.

4. Un stade sous surveillance.

5. Le toit, observatoire rêvé et plateforme technologique.

Lire la Suite de l'Article