Béluga dans la Seine : l'animal a été sorti de l'eau

Il y a 1 mois 46

L'opération délicate a duré six heures. Elle a réussi. Perdu depuis une semaine dans la Seine, le béluga a été sorti de l'eau vers 4h du matin dans la nuit de mardi à mercredi. 

Le cétacé de 800 kg a été installé dans un grand filet, une sorte de hamac dont les cordes étaient tenus par 24 personnes. Il a été soulevé à l'aide d'une grue. L'animal a été sorti de l'écluse de Saint-Pierre-La-Garenne dans l'Eure après de longues heures d'efforts. 

Les pompiers ont avancé avec le filet centimètre par centimètre pour ne pas blesser le béluga. Ils ont réussi à le coincer dans un bras de l'écluse avant de le remonter à l'aide d'une grue et de le déposer sur la rive.

L'animal de quatre mètres de long doit être transporté dans un camion frigorifique dans une écluse de Ouistreham dans le Calvados afin de retrouver l'eau de mer. Il sera soigné et surveillé pendant trois jours avant d'être ramené dans la mer. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le transport vers la mer du béluga reste soumis aux résultats des examens de santé réalisés juste après sa sortie de la Seine. "Nous attendons les résultats de la prise de sang et des échographies, et en fonction des résultats la décision sera prise s'il doit ou non prendre la route vers la mer", a déclaré Isabelle Dorliat-Pouzet, la secrétaire générale de la sous-préfecture d'Evreux lors d'un point de presse à l'aube.

"Au moment où je vous parle, il est vivant, il est sur la barge, il a survécu. Il est en cours de soins", a-t-elle confirmé une heure après l'extraction de l'animal. "On a pu constater que c'est un mâle, qu'il lui manque énormément de poids et qu'il a quelques plaies".
Une perfusion a été pratiquée "pour l'hydrater et lui permettre de tenir le coup hors de l'eau". Si les examens permettent d'envisager son transport, en camion réfrigéré, vers le littoral, il doit être relâché mercredi dans une écluse d'eau de mer du port de Ouistreham (Calvados), avant d'être reconduit en haute-mer après trois jours d'observation.

L'opération a été plus longue que prévue. "C'est un animal sauvage et c'était une technique nouvelle, donc il a fallu aller petit à petit, pas à pas", a expliqué Isabelle Dorliat-Pouzet, avant de saluer le travail des quelque 60 personnes (plongeurs, pompiers, gendarmes, zoologues, vétérinaires) impliquées dans l'opération qui avait débuté mardi soir vers 22h.

Lire la Suite de l'Article