À la Maison Caillebotte, Hans Reichel mis à nu

Il y a 3 mois 115

Réservé aux abonnés

Composition abstraite (1920-1922), de Hans Reichel, à la Maison Caillebotte (91). Collection privée.

Le peintre allemand naturalisé français est exposé au milieu du célèbre parc qui inspira tant les impressionnistes.

À tout juste une heure de Paris, l'écrin de verdure qu'offre la Maison Caillebotte ne saurait faire meilleur écho à l'œuvre d'Hans Reichel. Cet amoureux de la nature est exposé au milieu du parc qui inspira les impressionnistes. Caillebotte y peignit Baigneurs, bord de l'Yerres et la passerelle fut immortalisée par Monet.

La balade d'abord, fait faire un tour du monde par un tour de jardin. On y voit un chalet suisse, un banc couvert japonais ou une chaumière normande. Après avoir pris un bol d'air pur, on entre dans l'Orangerie pour y découvrir une soixantaine de petits formats de Reichel. Ami de Paul Klee et Kandinsky, il ne partage cependant pas leur envie de renouveler les techniques et inspirations. Peintre, poète, il a son style et son propre langage qui le suivent toute sa vie.

Arrivé à Paris en 1929, il est envoyé dans différents camps lors de la Seconde Guerre mondiale, ses origines allemandes faisant de lui un suspect. Mais là encore, il peint, sans relâche. Son univers pictural…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 33% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Lire la Suite de l'Article